Le demi-triathlon en trio d'Eupen - Team Pauwels Consulting a terminé troisième !

Messieurs, le 3 août, vous avez défendu les couleurs de Pauwels Consulting lors du demi-triathlon en trio d’Eupen. Racontez-nous ! Comment s’est-il déroulé ?

Niels: J’ai participé au demi-triathlon en trio d’Eupen avec mes collègues Tijs et Dieter. Dieter a nagé 1,9 km, Tijs a parcouru à vélo la distance de 80 km et j’ai couru 21 km.

« Au départ, je n’étais pas très rassuré. »
Comment cela s’est-il terminé ?

Niels: Très bien. Il était clair depuis le début que nous étions tous très motivés à nous donner à plus de 100 %. De plus, l’organisation et le parcours étaient parfaits. Finir troisièmes a été la cerise sur le gâteau.

Tijs: Au départ, je n’étais pas très rassuré, car le triathlon d’Eupen fait office de championnat de Belgique pour les athlètes individuels et le parcours à vélo comptait plus de 1 000 altimètres. Un décor magnifique pour faire du sport !

Dieter: Le triathlon s’est très bien passé pour moi. Il y avait une bonne atmosphère entre collègues ! Nous étions tous les trois très motivés à obtenir un excellent résultat. Nous avons finalement décroché la 3ème place sur les 37 équipes participantes. Et nous avons terminé 10ème au classement général des meilleurs athlètes belges.

« Mon plus grand combat jusqu’à présent. »
Quel a été votre moment le plus difficile et pourquoi ?

Niels: Toute la période où j’ai dû courir était assez difficile. Je suis parti 3ème des équipes et je voulais garder cette place, coûte que coûte. Mais je ne pouvais pas évaluer la distance qui me séparait des autres équipes.

Je regardais sans cesse derrière moi pour vérifier si quelqu’un me rattrapait. De plus, le parcours était difficile et il y avait peu de plat. Il fallait toujours monter ou descendre.

Tijs: J’ai démarré rapidement, mais j’ai manqué le relais boissons après la première étape. Je me suis donc retrouvé à court de boisson énergétique pendant quelque temps. J’avais peur de me déshydrater et d’avoir des crampes, mais heureusement cela n’est pas arrivé. J’ai pu rouler à bon rythme jusqu’au bout.

Dieter: Le départ était très difficile. Nous étions plus de 500 dans l’eau. Et si chacun veut obtenir un bon résultat, le départ est un moment stressant. J’ai déjà participé individuellement à quelques triathlons, mais le 3 août, pendant mon parcours à la nage, j’ai mené mon plus grand combat jusqu’à présent.

« Une ivresse lorsqu’on sort de l’eau. »
Quel a été votre plus beau moment et pourquoi ?

Niels: Le plus beau moment a été l’arrivée. Tijs et Dieter m’attendaient pour me dire que nous avions décroché la 3ème place. La nouvelle m’a donné des ailes pour terminer l’épreuve entre tous les athlètes du triathlon.

Tijs: Pour moi, le plus beau moment a aussi été l’arrivée de Niels. Il était fantastique de voir apparaître Niels à l’horizon, alors qu’il devait encore parcourir ses derniers mètres entre une longue file de supporters. L’idée d’être sur le podium pour un événement aussi important vous envahit d’un incroyable sentiment d’accomplissement.

Dieter: J’ai trouvé très particulier de sortir de l’eau entre tant de supporters. On ressent toujours une sorte d’ivresse lorsqu’on sort de l’eau. L’effort, le fait de se lever après avoir nagé 2 km et la masse de supporters vous poussent en avant. Et bien sûr, le soir, le fait de pouvoir monter tous les trois sur le podium était une belle récompense.

« Une grande famille de fanas de sport ! »
Pendant la course, avez-vous pu vous encourager mutuellement et, si oui, comment ?

Niels: Le parcours était conçu de manière à prévoir des zones d’échange très proches les unes des autres. Ainsi, nous avons pu rester en contact pendant la course et nous encourager à tout donner.

Tijs: Nous avons également dû nous ravitailler. À ces moments, nous avons essayé de communiquer les différences de temps et de position dans la mesure du possible. Cela nous encourageait à chaque étape pour passer la zone d’échange sous les applaudissements. À Eupen, j’ai découvert qu’il régnait une atmosphère très joviale et ouverte autour du circuit de triathlon. C’est comme une grande famille de fanas de sport !

Dieter: Pendant que je nageais, je ne pouvais absolument pas entendre Tijs et Niels mais, juste avant l’échange, Niels m’a fortement encouragé. Pendant le changement, j’ai pu encourager Tijs et pendant les 3 étapes à vélo, nous avons toujours eu une bonne place pour lui crier des encouragements et lui donner des boissons. Nous avons aussi pu encourager Niels 3 fois pendant la course.

« Les frites sont toujours bonnes après une activité sportive. »
Qu’avez-vous fait en arrivant à la ligne d’arrivée et quand Niels l’a finalement passée ?

Niels: J’ai tout de suite beaucoup bu (de l’eau et de la bière sans alcool) et beaucoup mangé. Ensuite, nous avons encore discuté de la course et des émotions pendant la course.

Tijs: Après l’arrivée, Dieter et moi sommes directement allés au box après l’arrivée pour tenir compagnie à Niels. Ce n’est que par la suite que j’ai remarqué qu’il n’y avait que 9 athlètes arrivés.

Pour fêter notre prestation, nous sommes allés à trois dans une friterie locale. Les frites sont toujours bonnes après une activité sportive.

Dieter: Nous étions fous de joie, bien sûr, car nous espérions atteindre cette prestation, qui ne nous semblait pas vraiment réaliste. Quand on peut finalement l’atteindre, on crie et on saute de joie, bien sûr !

« La condition était bonne. »
Il est assez difficile de participer à une telle course en plein été. Vous êtes-vous spécialement entraînés pour l’occasion ?

Niels: Pas vraiment. Après le Marathon de Zermatt, je savais que la condition était bonne. J’ai ensuite entraîné ma vitesse pendant 3 semaines pour pouvoir courir le demi-marathon à une bonne vitesse.

Tijs: Je me suis préparé en participant à plusieurs courses cyclistes régionales. Il y a quelques semaines, j’ai encore gagné un concours sur terrain incliné, donc je savais que j’avais une condition plutôt bonne.

Jeudi je me suis entraîné pour la première fois à une course contre la montre, pour m’habituer un peu à la position couchée sur le vélo.

Dieter: Je ne me suis pas spécialement entraîné, mais ma condition physique est généralement bonne, car je participe de temps en temps à des triathlons de manière individuelle. La distance est souvent plus courte, mais puisque je ne devais pas disputer les 3 étapes seul, j’ai pu me donner à fond pendant l’épreuve de nage.

« La prochaine fois nous visons la première place ! »
Participerez-vous encore la prochaine fois ?

Niels: Certainement, et nous visons la première place !

Tijs: Je relèverais à nouveau ce défi, mais avec un vélo adapté aux courses contre la montre. Un matériel adapté permet de gagner un peu de temps sur la concurrence.

Dieter: Absolument ! Il est agréable d’obtenir de bons résultats avec cette équipe.

« Un quart de triathlon individuel me semble un bon défi pour 2015. « 
Voulez-vous déjà relever un autre défi sportif ?

Niels: Pas dans l’immédiat. J’aimerais beaucoup participer à un quart de triathlon en solo, mais ce sera pour le début de l’année prochaine.

Tijs: À la mi-août, je pars une semaine dans les montagnes du Tyrol pour grimper quelques glaciers. Puis je participerai encore à plusieurs concours cyclistes et, à partir de l’automne, je commence la préparation hivernale pour la saison prochaine. Un quart de triathlon individuel me semble un bon défi pour 2015.

Dieter: Cette année, je vais essayer de participer encore à quelques huitièmes ou quarts de triathlons, mais tout dépendra d’une blessure au genou qui me fait beaucoup souffrir en ce moment. Si cela ne s’arrange pas cette saison, je me concentrerai entièrement sur la saison prochaine.

Merci messieurs, félicitations et bonne chance pour les préparations de vos prochains défis. Beau travail !

 

Des questions, remarques ou félicitations?

Vous avez des remarques ou des questions par rapport à cette interview ? Vous voulez féliciter nos coureurs ? Vous pouvez réagir via le formulaire de contact au bas de cette page.

Vous voulez d’autres interviews passionnantes et exclusives de nos collègues ? Cliquez sur le bouton ci-dessous. Vous recevrez nos interviews et publications de blogs dès qu’elles apparaîtront sur ce site.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *